aller au contenu

Le chasseur des bonnes nouvelles
nouvelles du matin de Jean-Luc Piraux  5'49 et 8'00

Je suis honoré d’avoir été choisi pour être le chasseur de bonnes nouvelles. Pourquoi ? Parce que. Mais aussi parce que j’aime mettre un pied devant l’autre, surtout quand il emboîte celui d’un autre justement. Parce que j’aime lancer un fil ici et l’autre là. Loucher ou écarter les yeux comme Toto savait si bien le faire. Et tout ça armé d’un filet à curiosités. Celles qui sourdent de chacun de nous quand on a l’esprit ailleurs. Comme cet homme qui récupère son vélo après la pluie. Il essuie sa selle avec une main qu’il essuie sur ? Son pantalon… Ou encore cette dame qui, docile, emprunte un chemin de dalles. Je dis « docile » parce que l’écartement des dalles lui donne une démarche de canard…

 

Ce site utilise des cookies. En acceptant les cookies vous pourrez bénéficier d’une expérience de navigation optimale.