aller au contenu

Tant qu'on sera 3 ou 4

Marseille, le 28 mars 2020

Le toit, ici, c'est celui de la camionnette d'un syndicat, le 5 mars dernier à Marseille. Juché sur le véhicule, torse nu et un bonnet sur le crâne, un homme avec un micro. Ses mots et ce moment résonnent un peu étrangement moins d'un mois plus tard. Mais ils aident peut-être à penser la suite.

Rémy Cerda est étudiant à Lyon ou Marseille (selon l'humeur), avec de la radio dans les oreilles et un enregisteur dasn son sac.