aller au contenu

La ralentie

Bruxelles, le 26 mars 2020

Wozu Dichter in dürftiger Zeit ? A quoi bon les poètes en temps de manque? Le vers d'Höderlin me renvoie à La ralentie d'Henri Michaux, ce poème où l'on fait la perle et le ménage dans son soulier. Connu et appris il y a longtemps, le texte surgit par pans entiers, ainsi fait la mémoire. Je le dépose donc comme chez les sonneurs et moissoneurs sur la musique de Jean-Paul Dessy, O Clock (interprété par Musiques nouvelels sur le label Cyprès).

Pascale Tison est auteure et réalisatrice, venue des lettres, débarquée à la radio. Les mots dits, écrits, chantés lui sont une sève. Le son est leur porte-voix.